Voici 5 raisons de vous intéresser de près à la recherche vocale !

Voici 5 raisons de vous intéresser de près à la recherche vocale 1

Quelques années en arrière, la simple idée de parler à son téléphone portable ou à une enceinte vocale aurait semblé farfelue. Et pourtant, voilà que les internautes sont de plus en plus nombreux à effectuer leurs recherches web à l’oral, motivés par le développement rapide des technologies et des interfaces. Faute d’anticiper les changements induits par ces nouveaux comportements, vous risquez de voir vos actions webmarketing perdre de leur efficacité, notamment en matière de référencement (naturel ou non). Voici 5 bonnes raisons de regarder de près la recherche vocale !

La recherche vocale n’est plus une niche technologique

Avant de s’imposer sur le marché, toute technologie s’apparente à une niche. Rappelez-vous les réactions qui ont suivi la présentation de la première tablette tactile par Apple : cet appareil qui ne servait à rien ne pouvait pas se démocratiser – mais aujourd’hui, les résultats démentent largement ces prévisions. Il en va de même pour la recherche vocale, qui passait pour une private joke entre technophiles il y a encore quelques années.

Là encore, les chiffres prouvent que cette niche a trouvé le chemin du grand public. À la surprise (presque) générale, Google annonçait en 2015 que 60 % des utilisateurs américains avaient déjà tâté de la recherche vocale. Une année plus tard, le monde du marketing était en train de s’enflammer : Google, de nouveau, présentait son enceinte intelligence (Google Home) en précisant que 20 % de toutes les requêtes effectuées depuis un smartphone Android ou depuis l’application Google aux États-Unis avaient été parlées plutôt que rédigées. Il est donc clair que la révolution est déjà en cours.

L’essor de la requête orale s’appuie sur l’évolution des outils

Aucune technologie n’existe sans les outils qui la rendent possible. Pour ne prendre que cet exemple, la réalité virtuelle ne commence à s’imposer ces derniers temps qu’en raison des progrès majeurs réalisés dans ce domaine, qui permettent de proposer des lunettes VR qualitatives à un prix abordable – alors même qu’il s’agit là d’un marronnier relativement ancien.

Pour que la recherche vocale parvienne à trouver sa voie(x), il aura donc fallu attendre que le marché ait accès à des outils pertinents et adaptés aux besoins du public. D’abord, les interfaces sur ordinateurs et appareils mobiles se sont développées (Cortana, Siri, OK Google), offrant l’opportunité aux utilisateurs de découvrir cette nouvelle manière de procéder. Puis, les enceintes vocales ont tué la compétition : entre la solution d’Amazon (Echo) et celle de Google (Home), ce marché a connu au deuxième trimestre 2017 une croissance de… 843 %, pour atteindre 4,2 millions d’unités vendues !

En somme : plus les outils progressent en qualité, notamment grâce aux possibilités induites par le machine learning, plus les utilisateurs sont susceptibles de poser leurs questions à l’oral plutôt qu’à l’écrit !

Voici 5 raisons de vous intéresser de près à la recherche vocale 2

Les requêtes vocales sont différentes des requêtes écrites

C’est sans doute un détail pour les utilisateurs, mais pour les référenceurs, ça veut dire beaucoup : l’impact de la recherche vocale sur le SEO pourrait s’apparenter au choc causé par la chute d’un astéroïde sur la Terre il y a 65 millions d’années. Ce choc pourrait avoir pour conséquence la disparition de nombreux acteurs du référencement digital (naturel ou payant), faute d’avoir été préparés à l’inexorable changement.

En effet : le principal impact de la recherche vocale sur le SEO, c’est la modification des habitudes de formulation. Aujourd’hui, le référencement on-site consiste à travailler des mots-clés génériques au sein des pages web, pour gagner des places dans les SERPs de Google. Mais avec la requête vocale, cette mécanique évolue de deux façons majeures :

  • Les requêtes sont plus longues ;
  • Les requêtes sont plus naturelles.

Exit, donc, le mot-clé type « agence SEO ». Désormais, l’internaute qui interroge son interface dans le cadre d’une recherche vocale pose volontiers une question complète, formulée de manière conversationnelle : « Quelle est la meilleure agence SEO ? », « Comment trouver une agence SEO capable de répondre à mes besoins ? », ou encore « Quelle agence digitale peut m’aider à construire ma stratégie globale » ? Votre référencement naturel devra donc utiliser la longue traîne à bon escient et savoir s’adapter aux nouvelles règles afférentes édictées par Google.

La recherche vocale vous fait gagner en personnalisation

Ce n’est pas pour rien que la recherche vocale fait partie des astuces SEO à connaître : cette évolution peut devenir un atout au regard de vos stratégies marketing. Le basculement syntaxique induit par l’utilisation de formulations plus naturelles et plus complexes est moins un obstacle qu’une réelle opportunité, aussi bien pour votre référencement naturel que pour vos liens sponsorisés.

Un exemple ? La personnalisation des réponses. Un travail d’optimisation conçu pour répondre à une question issue de la recherche vocale peut aboutir à l’obtention de la fameuse position Zéro, cet encadré qui s’affiche tout en haut de la première page des résultats sur Google.

Et ce n’est pas tout : la formulation même des questions vous apporte des informations précieuses quant à l’intention de l’internaute. Quelqu’un qui demande « Qu’est-ce qu’une agence SEO ? » ou bien « Où trouver une agence SEO ? » n’en est clairement pas au même stade de sa recherche : dans le second cas, il est déjà passé à l’étape de la comparaison des services. Embrasser les possibilités de la recherche vocale vous permettra de répondre précisément à ces requêtes en proposant des contenus et des offres réellement pertinents.

Voici 5 raisons de vous intéresser de près à la recherche vocale 3

Les requêtes sont de plus en plus mobiles

Dernière bonne raison de vous intéresser à la recherche vocale : le fait que les utilisateurs qui parlent plutôt que d’écrire ont tendance à le faire depuis un appareil mobile, qu’il s’agisse d’un téléphone ou d’une tablette. Cela s’explique naturellement par la prédominance des terminaux nomades dotés d’interfaces vocales (l’apparition des enceintes intelligentes pourrait changer la donne, mais ce n’est pas encore le cas). Et surtout, par la nature des requêtes formulées, liées à des usages volontiers mobiles (trouver des horaires de cinéma, tracer un itinéraire ou connaître la météo pour la journée).

Conséquence : à la mobilité, il faut ajouter le caractère local des requêtes. Selon une étude menée par Google, 75 % des utilisateurs lancent des recherches locales, dont 88 % depuis un appareil mobile. Logiquement, on peut donc considérer que la recherche vocale et locale prédomine. D’où l’importance de travailler son référencement local en même temps que ses autres leviers !

Changement technologique majeur, la recherche vocale risque d’impacter fortement vos habitudes en matière de référencement. Autant prendre en compte cette évolution au plus vite pour ne pas risquer de rester à quai !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *