Comment créer des landing pages (vraiment) efficaces en 5 leçons ?

landing page 1

Une landing page, ou « page d’atterrissage », c’est la section de votre site web sur laquelle un internaute est renvoyé lorsqu’il clique sur un bouton d’appel à l’action ou sur un lien publicitaire (Google AdWords, Facebook Ads, etc.). C’est sur cette page que votre visiteur va décider, ou non, de réaliser l’action suggérée par le CTA ou dans l’annonce, et se convertir en prospect ou en client. C’est donc, vous l’aurez compris, la clé de voûte de votre stratégie marketing digitale ! Voilà pourquoi votre landing page doit être optimisée. Nous vous indiquons comment faire en 5 leçons applicables tout de suite.

1. Inscrivez votre landing page dans votre stratégie marketing

Une landing page n’est pas un élément indépendant, une pièce à part qui vient se coller après-coup à une stratégie existante. Vous devez l’inscrire pleinement dans votre démarche marketing, notamment dans un cadre Inbound, en en faisant une étape essentielle de votre processus de conversion.

Pour cela, veillez à ce que votre landing page soit cohérente par rapport au reste de vos actions : elle doit prolonger votre CTA ou votre lien sponsorisé (même proposition de valeur, même promesse, même thématique…) et renvoyer à un formulaire ou à une option de téléchargement qui soit dans la lignée de son clic d’origine.

Un exemple ? Une annonce Google proposant un bon de réduction de 30 % doit renvoyer vers une landing page qui rappelle cette réduction, contenant un formulaire à remplir par l’internaute s’il souhaite recevoir le bon promis sur son adresse mail. Ici, la chaîne marketing est 100 % cohérente, et votre page d’atterrissage parfaitement efficace.

2. Explicitez votre proposition de valeur

Le délai de décision d’un internaute (remplir le formulaire ou non ? télécharger le contenu proposé ou pas ?) est de quelques secondes. Pour tirer profit de cet intervalle de temps extrêmement bref, soyez certains d’expliciter votre proposition de valeur dans votre landing page, de telle sorte qu’elle puisse :

  • Confirmer l’offre mise en avant dans l’annonce ou dans le CTA (offre qui a attiré l’attention de l’internaute et lui a donné envie de cliquer) ;
  • Donner plus de détails sans pour autant nécessiter une longue lecture ;
  • Matérialiser les bénéfices que l’internaute pourra en tirer (par exemple, télécharger un livre blanc qui l’aidera à mieux comprendre un sujet, recevoir une newsletter pour organiser sa veille, etc.).

Utilisez les espaces réservés au titre et au sous-titre de votre landing page pour rédiger des formules accrocheuses et donner envie à votre visiteur d’aller plus loin.

LANDING PAGE (SEO concept) Business team hands at work with financial reports and a laptop; Shutterstock ID 447435862; PO: redownload; Job: redownload; Client: redownload; Other: redownload

3. Travaillez un seul message par landing page

Un seul message par landing page : c’est la condition sine qua non pour que votre page soit réellement efficace. Un seul message, c’est aussi un objectif unique et une seule action possible, avec une page d’atterrissage tout entière conçue pour mener le visiteur à cet objectif et lui faire réaliser cette action.

Si vous voulez bâtir une route qui poussera vos visiteurs vers un but précis, vous devez faire en sorte qu’elle soit droite et que rien ne détourne leur attention. Pensez votre landing page comme une telle route : pas trop d’informations (et surtout aucune qui ne soit pas directement reliée à votre proposition de valeur), pas d’images inutiles, pas de liens externes ni même internes. Et un unique CTA.

4. Optimisez votre page pour qu’elle s’affiche sur les mobiles

Vous ne pouvez plus ignorer les « mobinautes », ces internautes qui surfent sur le web essentiellement depuis leur smartphone ou leur tablette. Non seulement votre site doit être mobile-friendly, mais vous devez concevoir des pages d’atterrissage qui s’affichent en totalité sur les appareils mobiles, sans que leur design n’en soit transformé.

La qualité de l’expérience utilisateur est cruciale, bien sûr. Mais pas seulement : il faut également faire attention à ce que l’organisation interne de votre landing page soit respectée, tant au niveau des couleurs que du placement des cadres. Et que le CTA soit facile à identifier, c’est-à-dire que la conversion due au responsive design n’en modifie pas la teneur. Toute incompréhension de la part de votre internaute pourrait le pousser à déserter !

Parce que l’affichage d’une landing page mobile diffère de celui d’une page en format desktop, soyez sûrs d’en mesurer les performances avec les outils adéquats. Aussi régulièrement que possible.

landing page 3

5. Proposez un design de landing page efficace

Dernière leçon indispensable : pensez constamment en termes de conversion quand vous créez votre landing page. Même son apparence globale doit être dirigée vers un maximum d’efficacité. Le positionnement des cadres de texte, l’emplacement des visuels sur la page, le choix des formes et des couleurs, la qualité de la navigation… L’ensemble du design doit viser ce seul et unique but : emmener le visiteur vers la conversion.

En matière de design digital, la simplicité est souvent la meilleure voie à suivre. Plus la forme est limpide, plus le visiteur est en mesure de trouver facilement les informations qu’il cherche, plus il est susceptible de passer à l’action. En outre, c’est une marque de sérieux : un design épuré et élégant traduit aussi un plus grand professionnalisme, et une plus grande confiance en soi. N’hésitez pas à demander de l’aide à une agence de graphisme afin de trouver le bon design pour votre landing page.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *